Ils permettent de définir les grandes lignes de la personnalité du chiot.
Mais il faut toujours garder à l'esprit que l'inné, même s'il est prépondérant, peut être modifié par tous les soins prodigués par le nouveau propriétaire à son chien : il renforcera ainsi certains côtés de sa personnalité et en affaiblira d'autres.

Test d'attraction

Il peut être effectué sur un chiot d'environ sept semaines.

Après avoir posé doucement le chiot à terre, éloignez-vous de quelques mètres, frappez légèrement des mains et observez le comportement de l'animal :

1. Il accourt immédiatement, queue haute, vous saute dessus et vous mordille les mains.
2. Il accourt immédiatement, queue haute, gratte vos mains avec ses pattes.
3. Il accourt immédiatement en remuant la queue.
4. Il vient, hésitant, queue basse.
5. Il ne vient pas.

Test d'acceptation de la domination

Il doit être exécuté par une personne inconnue du chiot.

Caressez le chiot, en position de sphinx, en exerçant une pression sur sa tête et sur son dos :

1. Il se débat en griffant, se retourne grogne et mordille.
2. Il se débat et se retourne pour griffer.
3. Il se débat, se calme et lèche vos mains.
4. Il se retourne sur le dos et vous lèche les mains.
5. Il s'éloigne.

Test d'aptitude à suivre

On le pratique avec un seul chiot à la fois et sans l'aide de la voix.

Levez-vous et déplacez-vous lentement dans le champ visuel du chiot :
1. Il vous suit immédiatement, queue haute, en vous mordillant les pieds.
2. Il agit de même, mais sans mordiller.
3. Il vous suit immédiatement, queue basse.
4. Il vous suit en hésitant, queue basse.
5. Il ne vous suit pas et s'éloigne.

Test d'acceptation à la contrainte

Il doit être fait par une personne inconnue du chiot.

Après avoir doucement mis le chiot sur le dos, maintenez-le 30 secondes en appliquant une main sur sa poitrine :
1. Il se débat violemment et mordille.
2. Il se débat jusqu'à se libérer.
3. Il se débat et finit par se calmer.
4. Il ne se débat pas et lèche vos mains.

Test de la position soulevée

À effectuer par une personne inconnue du chiot.

Soulevez le chiot de vos deux mains placées sous sa poitrine et maintenez-le ainsi 30 secondes :
1. Il se débat violemment, grogne et mord.
2. Il se débat violemment.
3. Il se débat, se calme et lèche vos mains.
4. Il ne se débat pas et lèche vos mains.

 

 

 


Résultats

Majorité de réponses 1 :
dominant agressif. À déconseiller comme chien de compagnie. Pourra faire un bon chien de travail ou de garde s'il est bien dressé.

Majorité de réponses 2 :
volontaire. Chien de travail qui demande une éducation ferme.

Majorité de réponses 3 :
é quilibré et adaptable.

Majorité de réponses 4 :
soumis. Animal peu adapté au travail.

Majorité de réponses 5 :
inhibé. Chien mal socialisé, imprévisible. Il se peut que les résultats paraissent contradictoires. Il est conseillé de les recommencer, car le contexte a pu être inadapté (chiot trop jeune, repas, stress, sommeil...).

0
0
0
s2smodern